Accéder au contenu principal

3AB Latin - Biographie de César


  1. Le 13 juillet de l’an 101 avant J.-C., naît Caïus Julius Caesar dans une famille patricienne. Il doit ce prénom à Julius Ascanius, fils du légendaire Enée, prince des Troyens, lui-même fils de Vénus. La famille de Jules César prétend donc descendre des dieux. Nous pensons que son surnom Caesar vient d’un ancêtre de sa famille qui avait tué un éléphant : ce mot se dit caesar en langue carthaginoise.
  2. À l’âge de six ans, il apprit à lire et à compter sur un boulier. Vers dix ans, il eut un professeur particulier qui l’initia à l’étude du Grec et du Latin. César était très doué malgré son apparence fragile. À seize ans, il avait déjà l’ambition de jouer un grand rôle dans la cité. Il a même affirmé qu’il préférait être le premier dans un misérable village plutôt qu’être le second à Rome (résumés 1 et 2 par Jude, Nicolas et Simon).
  3. Grâce aux conquêtes de Rome, les familles patriciennes au pouvoir étaient devenues très riches. Malgré ses origines patriciennes, César choisit le parti des populares. Les paysans, n’ayant plus accès à leurs terres à cause de longues campagnes militaires, sombraient dans la misère à cause de leurs dettes. Ils se réfugiaient par milliers à Rome et survivaient grâce à la corruption des patriciens ambitieux ou aux populares qui leur distribuaient du pain en échange de leurs votes. Spartacus commandait 100000 esclaves qui se révoltèrent dans le sud de l’Italie. Les généraux romains firent crucifier 6000 esclaves pour célébrer leurs victoires sur les partisans de Spartacus.
  4. Jules César, alors âgé de 31 ans, commença sa carrière politique en étant questeur (collecteur d’impôts). En 65 avant J.-C., il devint édile (maire) à Rome. Il organisa plusieurs événements qui lui coûtèrent très cher. Il emprunta donc beaucoup d’argent à Crassus. César avait aussi une méthode pour assouvir ses ambitions : courtiser les femmes qui pouvaient l’aider dans sa carrière (résumés 3 et 4 par Mathilde et Liséa).
  5. À quarante ans, César n’avait rien fait de glorieux. Le général Pompée bénéficiait d’une énorme popularité : il avait nettoyé la mer Méditerranée des pirates qui l’écumaient… Crassus, lui, était d’une grande richesse. Ils décidèrent donc de s’allier en - 59 avant J.-C. Un triumvirat unissait ainsi l’intelligence politique (César), le prestige (Pompée) et la richesse (Crassus). Consul en - 60, César distribua immédiatement des terres aux anciens soldats de Pompée et, en compensation, César lui donna sa fille Julia en mariage (résumé 5 par Ermione).
  6. En 58 av. J.-C., César devint gouverneur de la Gaule Cisalpine (Italie du nord) et de la Gaule Narbonnaise (midi de la France). Il acquit la gloire militaire grâce à la conquête de la Gaule en 52 avant J.-C. Lorsque Vercingétorix déposa les armes à ses pieds, il éprouva un sentiment de puissance, mais il lui manquait encore la popularité. Pour cela, il régla ses nombreuses dettes, s’attacha l’estime des soldats en se montrant généreux et conçut une habile propagande en rédigeant ses Commentaires sur la Guerre des Gaules (résumé 6 par le professeur).
  7. Après la mort de Crassus, César et Pompée sont face à face pour prendre le pouvoir. César ne respecte pas l’ordre des sénateurs qui lui interdisent de rentrer à Rome. César franchit donc le fleuve Rubicon (frontière entre l’Italie et la Gaule cisalpine) et il déclare « Alea jacta est » ce qui veut dire « Le sort en est jeté ». Cela s’est passé en 49 avant J.-C. (résumé 7 par Lili).
  8. César affronte Pompée lors d’une guerre civile pendant quatre ans. Pompée est supérieur en troupes à César, mais César est apprécié par les villes italiennes qui lui permettent de poursuivre rapidement Pompée en Grèce. César réussit à inverser les rôles et gagne la guerre lors de la bataille de Pharsale en 48 avant J.-C. (résumé 8 par Éléonore).
  9. Le général Pompée fut assassiné en Égypte. Les Égyptiens remirent la tête de Pompée à César. Mais au lieu de rentrer à Rome pour célébrer son triomphe, César resta en Égypte pendant neuf mois, car il était tombé sous le charme de Cléopâtre. Le 13 juin 47 avant J.-C., Cléopâtre donna naissance à un garçon, Ptolémée César, qui fut nommé Césarion par les habitants.
  10. César revint à Rome vers 46 avant J.-C. En 44 avant J.-C., il est imperator, c’est-à-dire général en chef des armées. César contrôlait toute la vie politique, il portait le manteau du triomphe et la couronne de lauriers, avec un sceptre en forme d’aigle. Il fut alors nommé dictateur à vie avec les pleins pouvoirs (résumés 9 et 10 par Maëlyne et Léa).
  11. César distribua des terres à ses ancien et ses pauvres soldats colons donnant ainsi un nouvel essor à l’agriculture et il attribua son nom au mois de juillet dans le nouveau calendrier julien (résumé 11 par Antoine).
  12. César fut victime d’un assassinat perpétré par des sénateurs et des aristocrates dirigés par Brutus, son fils adoptif. L’assassinat fut fixé au ides de Mars de l’an 44 avant J-C. César est mort transpercé de 23 coups de poignard en déclarant « Tu quoque, mi fili ! » c’est-à-dire « Toi aussi mon fils ! »(résumé 12 par Horace et Thomas).

Posts les plus consultés de ce blog

6B - Dans mon immeuble

Dans mon immeuble
Au premier, il y a un chien très canaille.
Il a renversé la table. C'est la pagaille !
Au troisième, le chat joue avec sa maîtresse.
Puis sa maîtresse se fait de très belles petites tresses.
Au quatrième, un chien gris tombe du balcon.
Le voisin le rattrape en jouant au ballon.
Au cinquième, il y a une cuisinière
Qui fait de la raclette et puis du caramel.
Au sixième, ils écoutent souvent de la musique.
Ils ont même un groupe de rock appelé Les Loustiques.
Au septième, je vois un magnifique dé
Rouge en ivoire qui est beau et carré.
Au huitième, j'ai vu quelqu'un faire du crique Habillé avec une très jolie tunique.
Au neuvième, je lis mon journal automnal.
Je projette de faire du cheval au Sénégal.
Au dixième, j'ai vu quelqu'un tomber du balcon.
J'ai couru vers lui : il a rebondi sur un ballon !
Au onzième, dans un bassin, il y a plein de requins.
Quand ils ont faim, ils mangent plein de petits lapins.
Au douzième, une personne regarde de son balcon.
Je l'ai v…

4AB - Toucher le pactole

C’est l’histoire d’un vieil homme pauvre, nommé Silène, qui errait dans la campagne de Phrygie. Un jour, des paysans trouvèrent cet homme et lui donnèrent à manger. Un roi, du nom de Midas, connaissait bien le dieu de la vigne Dionysos. Ce roi connaissait aussi bien Silène. Celui-ci avait l’habitude de boire plus que de raison. Silène avait tout appris à Dionysos : c’était son père ! Le lendemain, le roi Midas conduisit celui-ci en Lydie pour rendre visite au dieu du vin qu’il connaissait très bien et, en découvrant le vieil homme, Dionysos poussa un cri de joie. Au cours de cette soirée, ils ont bu jusqu’à en devenir saouls ! Puis Midas se tacha. Il alla donc se laver près de la rivière du Pactole. C’est ce jour-là qu’il transforma la rivière en or.
L’expression « toucher le pactole » signifie gagner beaucoup d’argent ou quelque chose ayant beaucoup de valeur. Cette allégorie fait référence à une légende grecque selon laquelle, le fleuve nommé Pactole transportait des paillettes d’or.…

4AB - Sortir de la cuisse de Jupiter

Sortir de la cuisse de Jupiter

Dionysos est le seul dieu né d'une mère mortelle, appelée Sémélé, et de Jupiter. Héra, qui est jalouse et qui se déguise en sa nourrice, aurait poussé Sémélé à demander à Jupiter de le contempler en son simple appareil, c'est-à-dire complètement nu. Celui-ci s'exécuta et lui apparut entouré d'éclairs. Sémélé,, incapable de supporter cette vue terrifiante, se serait enflammée comme une torche. Jupiter aurait donc extrait Dionysos du ventre de Sémélé. Il se serait entaillé la cuisse pour y enfermer l'enfant et permettre la croissance du jeune demi-dieu. Il naquit trois mois plus tard en parfaite santé. C'est ainsi que naquit également l'expression française "Naître de la cuisse de Jupiter" quelques siècles plus tard. L'expression "Ne pas être né de la cuisse de Jupiter" signifie ne pas être crédule ou naïf. Elle est approchable de l'expression "Je ne suis pas un lapin de six semaines" ou mêm…