Accéder au contenu principal

Articles

6B - Dans mon immeuble

Dans mon immeuble
Au premier, il y a un chien très canaille.
Il a renversé la table. C'est la pagaille !
Au troisième, le chat joue avec sa maîtresse.
Puis sa maîtresse se fait de très belles petites tresses.
Au quatrième, un chien gris tombe du balcon.
Le voisin le rattrape en jouant au ballon.
Au cinquième, il y a une cuisinière
Qui fait de la raclette et puis du caramel.
Au sixième, ils écoutent souvent de la musique.
Ils ont même un groupe de rock appelé Les Loustiques.
Au septième, je vois un magnifique dé
Rouge en ivoire qui est beau et carré.
Au huitième, j'ai vu quelqu'un faire du crique Habillé avec une très jolie tunique.
Au neuvième, je lis mon journal automnal.
Je projette de faire du cheval au Sénégal.
Au dixième, j'ai vu quelqu'un tomber du balcon.
J'ai couru vers lui : il a rebondi sur un ballon !
Au onzième, dans un bassin, il y a plein de requins.
Quand ils ont faim, ils mangent plein de petits lapins.
Au douzième, une personne regarde de son balcon.
Je l'ai v…
Articles récents

6A - Dans mon immeuble

Au premier, Jean lit une BD en français
Sur François Ier et sur le Roi Soleil.
Au deuxième, se trouvent des gens qui rient bien
Et beaucoup d'enfants qui imitent des chiens.
Au troisième, une personne au piano magique
Joue tranquillement assise en faisant des mimiques.
Au quatrième, une fille chante avec son chien.
Son chien s'est découvert un talent : il chante bien.
Au cinquième, le calme règne, tout le monde dort.
Devant la télé, le père ronfle fort.
Au sixième, un garçon bronze sur son balcon.
Une personne âgée dresse la table dans la cuisine.
Au septième, une fée se baigne dans l'évier
Où elle lave ses ailes magnifiquement soignées.
Au neuvième, Alexandra compte beaucoup.
Elle fait des maths et les déteste malgré tout.
Au dixième, c'est un singe dont les pieds s'emmêlent Qui saute et se prend une gamelle.
Au onzième étage, une fille se met à jouer
Aux poupées en les maquillant de toute beauté.
Au douzième, un joueur de foot joue près du sapin. Il tire avec puissance et fait trop l…

4AB - Toucher le pactole

C’est l’histoire d’un vieil homme pauvre, nommé Silène, qui errait dans la campagne de Phrygie. Un jour, des paysans trouvèrent cet homme et lui donnèrent à manger. Un roi, du nom de Midas, connaissait bien le dieu de la vigne Dionysos. Ce roi connaissait aussi bien Silène. Celui-ci avait l’habitude de boire plus que de raison. Silène avait tout appris à Dionysos : c’était son père ! Le lendemain, le roi Midas conduisit celui-ci en Lydie pour rendre visite au dieu du vin qu’il connaissait très bien et, en découvrant le vieil homme, Dionysos poussa un cri de joie. Au cours de cette soirée, ils ont bu jusqu’à en devenir saouls ! Puis Midas se tacha. Il alla donc se laver près de la rivière du Pactole. C’est ce jour-là qu’il transforma la rivière en or.
L’expression « toucher le pactole » signifie gagner beaucoup d’argent ou quelque chose ayant beaucoup de valeur. Cette allégorie fait référence à une légende grecque selon laquelle, le fleuve nommé Pactole transportait des paillettes d’or.…

4AB - Être un Pygmalion

Cette expression vient de Chypre, du Roi de Tyr et sculpteur légendaire qui était Pygmalion. Il était exaspéré par la prostitution qui régnait dans son royaume. Il se voua alors au célibat absolu et consacra son temps à la sculpture. Un jour, il sculpta une statue représentant une femme magnifique. Aphrodite qui en était jalouse (elle ne supportait pas qu'une personne soit plus belle qu’elle), le rendit follement amoureux de sa sculpture. Le malheureux sculpteur passait ses journées et ses nuits à contempler son œuvre. Lors d'une fête dédiée à Aphrodite, il adressa ses plus ferventes prières à la déesse. Elle comprit alors qu'il voulait que sa statue prenne vie. Elle exauça son vœu. Le soir venu, il rentra chez lui. Lorsqu'il s'approcha de sa sculpture, il sentit qu'elle dégageait de la chaleur. Il comprit alors que sa sculpture était devenue vivante. Pygmalion et Galatée (sa sculpture) se marièrent et eurent un fils qui se nomma Paphos. Aujourd'hui, « un P…

4AB - Être narcissique

Il était une fois un jeune homme d'une grande beauté; fils de Céphise dieu du fleuve et de la nymphe Liriopé. À sa naissance, sa mère alla voir Tirésias dont les prédictions étaient infaillibles. Tirésias lui apprit qu'il vivrait longtemps tant qu'il ne se verrait pas lui-même. À l'âge adulte, il s'attira la colère des dieux en repoussant d'une façon méprisante toutes les filles qui se jetaient à ses pieds et plus particulièrement la nymphe Écho. La déesse de la vengeance, ayant vue la scène, donna envie à Narcisse de boire. Narcisse surprit son reflet dans l'eau et en tomba amoureux. Il se laissa mourir et une fleur poussa sur le lieu de sa mort qui porte son nom. Écho était une nymphe qui devait occuper Héra pendant que Zeus séduisait les mortelles. Héra n'était pas sotte et, pour punir Écho, elle la condamna à toujours avoir le dernier mot, mais aussi à ne jamais parler la première.

Tamzeen, Clémence et Alexis


4AB - Être côté à l’argus

C'était une journée splendide. Jupiter regardait une nymphe nommée Io. Quand Junon partit, Jupiter descendit sur Terre et s'unit à Io. Jupiter transforma Io en génisse quand Junon arriva. Elle demanda à Jupiter de lui en faire cadeau. Il emprisonna la génisse avec Argus, un monstre à cents yeux. Il avait une force inimaginable et il ne dormait jamais avec ses cinquante yeux. Il était impossible à tromper. Jupiter eut un plan : il demanda à Mercure de jouer d'une flûte qui fait dormir. Mercure alla voir Argus, joua de sa flûte pendant des heures et Argus finit par s'endormir. Ensuite, Mercure lui coupa la tête et libéra Io. Quand elle le sut, Junon ramassa les yeux du monstre et les mit sur chaque plume de son paon.

De nos jours, l'Argus est un journal qui publie des informations sur la valeur des véhicules d'occasion. Les journalistes ont appelé leur journal ainsi car ils veulent tout voir, tout savoir et tout dire sur l'automobile.

Abdoulaye et Quentin


4AB - Être paniqué

Pan, fils d’Hermès (le messager des dieux) et d’une des filles de la nymphe Dryops, est né avec un visage barbu, deux courtes cornes qui surmontent sa tête et la moitié inférieure de son corps est celle d’une chèvre. À la découverte de son enfant, la nymphe poussa un cri d’effroi et s’enfuit en courant dans les bois. Hermès l’emmena sur le mont Olympe pour le présenter aux dieux. Il charma tous les dieux qui décidèrent de l’appeler Pan en souvenir des sentiments communs qu’ils avaient envers lui. C’est ainsi que Pan fit son entrée dans le monde très fermé des dieux. Il devint le représentant des bois, des troupeaux et des bergers. Sa physionomie qui avait séduit les habitants de l’Olympe ne faisait pas l’unanimité auprès des humains à cause de sa laideur. Pan est représenté comme le dieu de la foule hystérique en raison de sa capacité à faire perdre son humanité à l’individu pris de panique. C’est l’origine du mot « panique » : manifestation humaine de la colère de Pan. Si on attribue…